Reflexion entre deux tempêtes d’un hiver sans fin

Entouré d’êtres sensibles qui , dans leur innocence de plumes et de poils, me communiquent une paix intérieur si necéssaire pour surmonter le froid des inquiétudes de la existence humaine!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s