Fruit de L’Exil

Les Pensées profondes au Cœur  du poète!

 FRUIT DE L'EXIL

 Le fruit tomba. 
Était-t-il ou non mature,
ce n'est qu'une question de Temps
Mais,quel ivresse première,
quelle joie primordiale,
ce fruit en contact avec la terre:
une nouvelle terre? 
ou une vieille terre?

il ne le savait pas.
Mais oui! il le savait!
C'était de loin la meilleure,
la plus belle, celle
qui avait été le nid pour les semences
du fruitier mère, du fruitier père
et de toute la parenté
de ce fruit,dont vous entendez, dans le silence,
aujourd'hui, la chute.

Au fond de son noyau, tantôt dans un sommeil de brises,
tantôt avec de grandes lunes extasiées,
le meilleur des mondes, sans prise,
cajole, rêve cet important lieu
où un fruit est toujours : Le Fruit

Oh ! monde unique et premier, en toi s’accommoda
le sourire avec ce rêve qui venant de l’extérieur
se cherchait un nouveau Nid ... S’accommoda, se posa,
se métamorphosa,
se recroquevilla et dansa comme danse la brume
quand elle aime   la montagne.

Ainsi, dans cette histoire, la roche devint brume,
et la nuit s'exorcisa en Aurore ...
puis le fruitier grandit
un autre fruit tomba, le cycle recommença !

Dans une terre mère ou une terre exilée :
un fruit, un nid, une plénitude, 
le bon mariage d'un dehors
toujours dedans et d'un dedans jamais dehors a  chaque jour
a  chaque instant, quand
au sein de sa propre Aurore la nuit se rendormi
doucement : la nuit ...le nid ...le fruit ....

(jafsc,Montréal,2000)

Le Nouveau Fruit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s