De L’Ombre à la Lumière

« Poésie, voie de passage de l’ombre à la lumière »

Un arbre, deux arbres, tant d’ arbres: une forêt

Une , deux , trois racines : la terre

Une , deux, innombrables terres : l’Univers

Une , deux , trois larmes : je pleure

Un , deux sanglots, tant des sanglots : la déchirure

La rupture,

le pont est brissé, cassé

Les feuilles se transforment, la glace coupe l’âme

Tout s’écrase quand le tronc tombe, quand la racine se décompose

Une , deux , trois lames:

L’Ombre

Assaille l’unité de l’Être,

Le royaume du Mal

prends la forme d’un miroir

LLegar a la luz interior

Mon cœur se cache, s’oubli, il a peur

Ma peur s’accommode quand elle prend la barre

de la barque de mon corps

elle cherche le refuge avec ardeur, ferveur, exaltation,

elle cherche l’équilibre, le verbe et le lyrisme

elle trouve la froideur, un labyrinthe, le délire

Le chemin se fait dur, très scabreux

les petites chandelles

se transforment en torches qui proclament la Justesse

des multiples flambeaux illuminent nos cavernes où elle se cache, notre Peur

Alors, chers passants, passagères, passagers

De l’Existence humaine

C’est le Verbe, la Parole,

C’est l’unique et merveilleux Mot que je ne nomme

Parce qu’évident dans son Essence

Transformé en poème de la Vie, en berceuse de l’habituel,

Métamorphosé en rêve d’harmonie intime

L’unique, l’Unique, l’unique

Qu’habitera pour toujours mon océan secrète, mon vaste Univers du dedans

et le tiens

Le superbe souffle du dialogue entre mon Yin et mon Yang,

 nous les humains le nommons Amour,

Parmi toutes les divinités qu’habitent mon âme intense et sereine

Mon Dieu , mon Guru , mon Bouddha est dedans:

Ils logent tous dans mon cœur, dans mon esprit

C’est eux qui donnent la sève que ravive mon arbre,

                                                        ses racines son feuillage!

Le fils,

                        le petit-fils,

                                                       l’arrière petit fils

Les Survivants inébranlables de la filiation qui se régénère avec chaque goute de pluie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s